Laurent Jalabert au cœur du peloton rose

Article RL du 16/10/2017

Laurent Jalabert au cœur du peloton rose

[dt_sc_one_half first type =” type1″]

Cette année, la déclinaison de l’opération Octobre rose, portée à l’échelle intercommunale, s’est tenue hier à Herserange. Avec un parrain de prestige : l’ancien coureur cycliste Laurent Jalabert.

Vous n’avez pas vu Jalabert ? » Hier, la question a été régulièrement posée dans le cortège rose sillonnant une partie des rues d’Herserange entre le stade, la rue de Paris, des Vosges et l’avenue d’Huart. Le 3eParcours rose du Pays-Haut a séduit les femmes évidemment, mais aussi les familles. Le tout sur fond de lutte contre le cancer du sein. Répondant à l’appel des municipalités de Haucourt, Laix, Longlaville, Mont-Saint-Martin, Herserange, Saulnes et Longwy, pas moins de 2 000 participants se sont alignés sur le circuit course et celui réservé à la marche. Dans la foule, l’ancien coureur cycliste Laurent Jalabert, parrain de cette édition grâce à la Ville de Herserange et l’Office municipal des sports, était recherché comme Charlie dans les célèbres livres-jeux.
[/dt_sc_one_half]
[dt_sc_one_half type =” type1″]

[/dt_sc_one_half]

 

Accompagné par le maire Gérard Didelot, “Jaja” a pu constater que sa cote de popularité était intacte. Multipliant les haltes pour des photos et des poignées de main, l’homme aux 138 victoires sur le circuit professionnel a répondu avec bienveillance aux questions posées. « Nous ne venions pas beaucoup dans le coin quand j’étais coureur, reconnaît-il. Je me souviens bien de Longwy, en juillet dernier, avec l’arrivée d’une étape du Tour de France. » L’homme a même été agréablement surpris quand un fan de la première heure lui a montré des photos prises par ses soins en 1997, à San Sebastian, année où Laurent Jalabert a été sacré champion du monde de contre-la-montre. « C’est toujours sympa de visiter la France, surtout pour soutenir une cause comme celle-ci. J’ai déjà participé au Téléthon, mais la lutte contre le cancer du sein mérite aussi toute notre attention. »

Outre une belle débauche d’énergie, comme les échauffements zumba dès 9h, le rendez-vous a permis de sensibiliser les présentes au dépistage du cancer du sein. Au passage, des fonds ont été collectés au profit de la Ligue meurthe-et-mosellane contre le cancer grâce aux inscriptions.

 

[dt_sc_one_third first type =” type1″]

“Jaja” en a encore sous la pédale

Cela fait maintenant quinze ans que Laurent Jalabert, 48 ans, a raccroché le vélo. Il est resté proche du monde du cyclisme grâce à son rôle de consultant pour RTL et France Télévisions.

[/dt_sc_one_third]
[dt_sc_two_third type =” type1″]

Il est d’ailleurs passé par Longwy le 3 juillet dernier, avec le Tour de France. Un exercice de commentateur auquel il se plie depuis 2003. Pour autant, ces activités lui laissent beaucoup de temps libre. Et que fait un athlète de son calibre une fois à la retraite ? « Du sport bien sûr. Après un triathlon courte distance en 2003, en guise de test, je me suis lancé sérieusement dans la course à pied en 2005 », explique-t-il. Cette année-là, il court son premier marathon, à New York, où il finit à une honorable 355e place. Deux ans plus tard, il s’essaie sur l’Ironman de Zurich. Et là encore, en décrochant la 22e place de l’épreuve, l’ancien cycliste prouve qu’il lui reste de la ressource physique, même à l’approche de la cinquantaine. Grâce à cette performance, il se qualifie pour l’Ironman d’Hawaï, le summum de la discipline. Et une fois encore, il y a brillé en finissant 76e sur 3 000 participants. Aujourd’hui, il n’est toujours pas sevré. « Je m’entraîne environ cinq fois par semaine. Je viens même de battre mon record sur un marathon, en mars dernier à Montauban, en 2h44’46 ». Sa prochaine course majeure ? « L’Ironman de Cozumel, au Mexique. Hier (samedi), j’ai nagé 4 bornes en 1h15. La natation n’est pas mon point fort, mais je nage quand même avec plaisir. »
[/dt_sc_two_third]

 

Fermer le menu

Maire depuis 2001

  • 2ème Vice-Président de la CAL
  • Président de TGL
  • Président du SCOT
  • Président du Fil Bleu