Select Your Style

Choose your layout

Color scheme

Herserange : où en est le projet de vidéo protection ?

Article RL du 08/10/2017

Herserange : où en est le projet de vidéo protection ?

Outre le choix d’une police municipale armée, la Ville de Herserange avait décidé de s’équiper d’un système de vidéo protection, il y a déjà deux ans. Avec d’autres communes, Herserange a lancé une demande auprès du Fonds interministériel de prévention de la délinquance, via la Communauté d’agglomération de Longwy. « Ça fait un an que nous sommes en attente et ça commence à bien faire », s’impatiente le maire, Gérard Didelot.Le dossier herserangeois est pourtant prêt. Il comprend l’installation de 36 caméras autour des parkings, des écoles et des bâtiments publics de la ville, ainsi que des grands axes de sa traversée, comme la rue de Paris ou les avenues Hippolyte-d’Huart, de la Concorde et du Luxembourg. Les images saisies bénéficieraient d’un déport vers le commissariat de Mont-Saint-Martin. Coût de l’opération : « 350 000 € TTC selon un plan pluriannuel de deux ou trois ans », estime Céline Michel, directrice générale des services de la Ville. « Avec ça, on saura quelle voiture entre dans Herserange », pointe Gérard Didelot à dessein. En effet, le dispositif renforcera l’arsenal que la municipalité a déployé depuis plusieurs années contre la problématique de vitesse excessive : dos d’âne, plateformes surélevées, zones limitées à 30 km/h, etc.

« Il y a environ sept ans, la vitesse moyenne dans Herserange s’élevait à 63 km/h. Nous sommes parvenus à la faire tomber entre 45 et 50 km/h l’an dernier, révèle l’élu. Mais c’est une moyenne : lors du comptage de 2016, un véhicule avait été enregistré à 120 km/h dans l’avenue de la Concorde, sur les coups de 14 h… »

To Top