Select Your Style

Choose your layout

Color scheme

Herserange: la prison va rouvrir ses portes

Article RL du 08/09/2017

Herserange: la prison va rouvrir ses portes

L’association Herserange Collections et Patrimoine restaure le local appelé “la prison”, au quartier du vieux village. Les bénévoles ont déjà terminé le gros œuvre. Reste des travaux d’étanchéité et l’aménagement de l’intérieur.


En début d’année, Serge Benti a proposé aux membres de son comité de restaurer un petit local appelé “la prison”. Le président de l’association Herserange Collections et Patrimoine a obtenu, en plus de l’accord du comité, l’entier soutien de la municipalité au quartier du vieux village.
Le local a été construit dans un mur d’enceinte, pas très loin de la vieille église, entourée d’un haut mur de pierres. Avec les maisons qu’il cerne, c’est le dernier vestige de la configuration du village au temps jadis.
Pendant la période estivale, les six retraités de l’association se sont retrouvés plusieurs fois par semaine pour se transformer en maçon, en terrassier, tailleur de pierres…
Ce local avait servi au fil des ans de lieu de stockage de matériaux les plus divers et avait même été utilisé par les riverains qui y déposaient des détritus et autres objets hétéroclites. C’est désormais une lourde porte en bois bardée de fer et munie d’un fort cadenas qui orne l’entrée.
Les fenêtres en forme de meurtrières ont été garnies de barreaux tout neufs.
Tous les joints des pierres ont été refaits, nécessitant la reconstruction de certaines parties du mur.
Dans la foulée, le président a suggéré de poursuivre la réfection du mur prolongeant ladite prison sur une longueur de 20 m et une hauteur de 1,80 m.

30 sacs de mélange

Le sol d’origine a été mis au jour. C’est une sorte de terre battue composée d’un assemblage de pierres et de terre. Du coup, un seuil d’entrée en pierre a été construit pour redonner un certain cachet à l’ensemble.
Lors des travaux intérieurs, en dégageant un morceau de crépi d’une pierre, il est apparu comme une date : 177…, le dernier chiffre étant illisible.
Il ne reste plus désormais qu’à procéder à l’étanchéité de la toiture-terrasse.
Pour mener à bien ces travaux, la mairie a fourni le ciment nécessaire : quelque 30 sacs de mélange (sable + ciment) ont été utilisés. Elle a mis à disposition un puissant nettoyeur haute-pression ainsi qu’un groupe électrogène qui a permis d’alimenter burineurs et tronçonneuse.
Le président a également suggéré de « s’attaquer au mur entourant l’église en colmatant dans un premier temps les profondes brèches ».
Les travaux de la “prison” se termineront par un aménagement intérieur spécifique et par le scellement, à l’extérieur, d’une vieille borne offerte à l’association.
To Top